Zinozorrus 12

Zinozorrus 12 – couverture de Xavier Dole

Presque un « spécial dessin », ce numéro : plein d’auteurs qui déclarent forfait, donc plein de pages vides… Que faire ? Bah ! pas compliqué ; dès le premier numéro il était écrit sur la couverture : journal de BD, dessin et cartoon. Du coup, c’est le moment de les mettre un peu en avant ces dessins qui débordent des cartons.

Hors BD, on trouvera donc des dessins de L.L. de Mars, Philippe Gerbaud, Xavier Dole (qui fait aussi la couverture), Pizabo, Nylso, en plus des habitués de la BD en une case : Hugot, Zou, Gg et Françoise Geslin. Ils sont tous regroupés au milieu du journal.

Inspirés de ses recherches graformatiques, les dessins présentés ici de la série Les Machines Outils de Philippe Gerbaud sont des encres sur papier – études préparatoire à leur « mise au net » … sur ordinateur. Une fois « re-fabriqués » à grand renforts de courbes et droites dans le logiciel Illustrator, ces dessins techno-artistiques étaient imprimés sur papier afin de recevoir leur dernier habit : de beaux gris de lavis ou couleurs aquarellées. De l’ordinateur à l’encre à l’ordinateur à l’encre en quelque sorte (vous me suivez ?) | Bizabo et la foule de ses  Égrégores, un monde mutant plein de vitalité. | Le ziposter de ce numéro : La mare aux grenouilles… c’est si doux ! S’il vous plait Monsieur Nylso, où est-ce ?

Côté BD, on déguste la suite des aventures de Hugette et Francine par Guitton (1971) | on philosophe avec Olivier Soulas | dans Ailleurs de JAL, on est prêt à partir ailleurs | Après s’être consciencieusement perdu, Fléché le voyage de l’endormi – tente de faire le point. Réussira-t-il ? | Monsieur Kd’où viennent les sardines – décidément, la vie de robot n’est pas sans risque | Pierre Arnau nous revient tout juste d’un long périple en Bolivie où il a collecté bon nombre de contes. Pour notre plaisir il les retranscrit en BD dont les dessins sont des monotypes ; premier conte dans ce numéro : La pierre et le renard | Moynot nous entretient de la seule chose qui compte vraiment : l’amour | Lucas Taïeb n’a pas compris | Sur 4 gags, Têt’Chien meurt deux fois ; quelle cruauté Monsieur Touïs ! | On continue de suivre David Akemata sur la Rivière | Petit-Roulet nous invite à un pas de deux, et chez Placid, ce qu'on sait ne nous éclaire guère.

L’interview du numéro : Violette Guyot s’entretient avec René Turc, un éditeur indépendant à la longue carrière et au parcours atypique.

Les ancêtres : Les assassins sont-ils mortels ? On ne trouveras pas la réponse dans le Thimble Theatre de E.C. Segar | Le Petit coquin, de Charles Forbell | l’Adamson d’O. Jacobsson | le Stumble Inn de G. Herriman | Les Terreurs des Petits Petiots de G. Verbeck.

Ciao les ptits choux
Zorrus

Quelques pages…

Charles Forbell – Petit Coquin
Philippe Gerbaud – Machines Outils
L.L. de Mars – Dessin
Lacas Taïeb – D’un certain côté
Têt'Chien – Touïs
Les terreurs des petits petiots – Gustave Verbeck + les Alchimages
Format: 
22 × 32 cm
Nombre de pages: 
56
Prix: 
7,00€

Avec :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tous les numéros :

Zinozorrus 12 – couverture de Xavier Dole
Zinozorrus 11 – couverture de Petit-Roulet
Zinozorrus 10 – couverture de Philippe Gerbaud
Zinozorrus 9 – couverture de David Akemata
Zinozorrus 8 – couverture de Placid
Zinozorrus 7 – couverture
Zinozorrus 6 – couverture
Zinozorrus 4 – couverture
Zinozorrus 3 – couverture
Subscribe to Zinozorrus