Zinozorrus 11

Zinozorrus 11 – couverture de Petit-Roulet

Dessiner une chaise de façon plus minimaliste ne se peut… Petit-Roulet en couverture, bien sûr ! (2021) |

Dans les années 1910, Charles Forbell produisait de très esthètes BD sur un sujet très en vogue à l’époque : les bêtises pendables d’un garnement : Naughty Pete (page précédente) | Le deuxième épisode de la première série des Huguette et Francine de Pierre Guitton ; C’était dans Zinc n°2 (±1971) | JAL est dans la lune, mais n’y reste pas trop longtemps ; trop dangereux | Promouvoir lo fransè nouvô è dan nô jèni… don act | Le Voyage de l’endormi de François Fléché (2021) : pas de doute, ça se réveille. Et – bien que le mystère reste profond – il semblerait que ça s’énerve carrément | D’où viennent les sardines de Monsieur K (2021) ; où l’on apprend que les hommes sont flous mais qu’il s’agit – malgré tout – de continuer sans anchois | Entre autres espèces, Hugot présente le hibhoux, un animal bien de saison | Avec LL de Mars j’apprends enfin ce qu’est un Hummer ; merci à lui, je m’en sens nettement plus adapté à notre époque | In the tube – ou le collage poétique du quotidien – de Françoise Geslin et Gg | Les globules, de Nylso : c’est tellement beau… le méritons-nous vraiment ? (2021) | Un bien étrange paysage constitue le Ziposter de ce numéro (David Akemata) | L’abédéçaire glyphographique de Zou commence par la lettre O ; je me demande si, en cours élémentaire… peut-être serait-ce salutaire ? | Qu’ils soient féminins ou masculins, la vue des organes sexuels m’a toujours impressionné… et – à coup sûr – le mythe de la femme mangeuse d’hommes est encore bien vivant ; quant à son évocation par Moynot, elle est très convaincante… trop ? (2021) | Lucas Taïeb tente héroïquement de nous expliquer les méandres de l’univoque dans l’équivoque (ça va ? j’ai bon ? c’est bien dans ce sens-là ?) | Pierre Arnau : Oh ! nous voilà de retour à la surface | Touïs : Les rencontres très variées de Têt’Chien nous dépaysent le tétard et le reste (2021) | La vie trépidante et philosophique d’Olivier Soulas | Les Mystères de Placid… mhh… délicieux ! | Dans ce numéro, David Akemata nous extrait un instant de la rivière pour nous immerger sans pitié dans les brumes de Confutache (2022).

Et les ancêtres : Les terreurs des petits petiots de Gustave Verbeck (±1908) | Les angoisses hôtelières à l’Hotel du Faux Pas (Stumble Inn), de George Herriman (±1921) | L’éternel Adamson d’Oscar Jacobsson (±1922) | Le Thimble Theatre de H.C. Segar : Alerte, on assassine Castor ! (traduction Violette Guyot) | Encore une petite absurdité d’Oscar  Andersson (±1900)… Mais… bon sang ! 56 pages ! Ça va p’têt suffire, non ? On frise l’indigestion !

Et voilou,
c’est tout pour ce new mérou,

Au brochet,
Zorrus

Quelques pages…

JAL – Ailleurs
Pierre Arnau
Hugot – les Végétanimaux
LL de Mars
Nylso
Moynot – Amours Monstres
David Akemata
Pierre Guitton et Gustave Verbeck
Format: 
22 × 32 cm
Nombre de pages: 
56
Prix: 
6,00€

Avec :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tous les numéros :

Zinozorrus 13 – couverture de Elsie Crisler Segar
Zinozorrus 12 – couverture de Xavier Dole
Zinozorrus 11 – couverture de Petit-Roulet
Zinozorrus 10 – couverture de Philippe Gerbaud
Zinozorrus 9 – couverture de David Akemata
Zinozorrus 8 – couverture de Placid
Zinozorrus 7 – couverture
Zinozorrus 6 – couverture
Zinozorrus 4 – couverture
Zinozorrus 3 – couverture
S'abonner à Zinozorrus