Pierre Arnau

À la limite entre l’art plastique et la bande dessinée, son travail questionne ce médium et ses limites en tentant de le penser avant tout comme un objet plastique et non seulement en tant que récit ou scénario. Dessinant principalement à la main ou sur ordinateur, il aborde au travers de ses divers projets des thématiques variées liées à un dénominateur commun : la dépense artistique comme énergie, physique ou même sexuelle.

Œuvres :

Grain de Sable

Dans un monde désertique parsemé de quelques gigantesques arbres noirs et totémiques, des créatures étranges vaquent à leurs occupations, toutes plus ou moins cruelles et jouissives.

Les chroniques du dieu Sourire

Une création du monde à partir du Smartphone.

Participe à ces n° de Zinozorrus :

Articles :

En octobre 2018 j'ai réalisé une performance à Utrecht, en Hollande. Il s'agissait d'un sorte de rituel qui mélangeait des éléments traditionnels liturgiques des hauts plateaux andin (où j'ai séjourné longtemps) et des éléments modernes et technologiques propre au contexte néerlandais ou j'étais invité.

En août 2019 : je me suis enfermé avec un ami poète dans un container pendant une semaine. Nous y avons réalisé une sorte de peinture "néo-rupestre". La encore, il s'agissait pour moi de mixer une réalité extrêmement contemporaine (le container multimodal, symbole de la mondialisation), avec une attitude archaïque (la peinture rupestre).

À la limite entre l’art plastique et la bande dessinée, son travail questionne ce médium et ses limites en tentant de le penser avant tout comme un objet plastique et non seulement en tant que récit ou scénario.

Exposition/installation de Pierre Arnau et Céline Dufust. De l’art rupestre à la bande dessinée, il n’y a qu’un pas… allègrement franchi avec l’album Grain de Sable.

Exposition/installation de Pierre Arnau et Céline Dufust. De la fresque monumentale à la bande dessinée, il n’y a qu’un pas.

Affiche pour une performance de Pierre Arnau, en lien avec son projet de bande dessinée Les chroniques du dieu Sourire, parues au Chant des Muses.

Résidence et exposition évolutive, juin 2015 à mai 2016...